Vivre Unitekno

PERSONNE

Douleurs articulaires, peut-être une bursite

Douleurs articulaires, peut-être une bursite

Parfois, les douleurs articulaires peuvent être causées par une bursite. Voyons ce qu’il en est, les principales causes et les traitements possibles.

Qu’est-ce que la bursite?

Les bourses du corps sont de petits sacs remplis de liquide. On les trouve entre les os et les tendons mais aussi dans les différents plans myotendineux du système musculo-squelettique. Leur fonction est de protéger les articulations contre les frottements douloureux, l’usure et les traumatismes en rendant les mouvements fluides et amortis. Les bourses les plus exposées au risque d’inflammation sont celles de l’épaule, du coude, du genou et de la hanche.

La bursite se divise en bursite inflammatoire et bursite hémorragique. Les premiers sont un état inflammatoire causé par des mouvements répétés qui soumettent ces sacs de fluide à des contraintes et à des frictions. Des exemples de telles bursites sont la bursite goutteuse causée par le dépôt de cristaux d’urée (chez les patients présentant une hyperuricémie) ou celle causée par une infection virale ou bactérienne (bursite septique). Le deuxième type de bursite, quant à lui, survient généralement après une blessure avec un débordement de sang dû à la rupture des vaisseaux et à la collecte ultérieure de sang dans la bourse.

Causes

Parmi les nombreuses causes de bursite, on trouve bien sûr les mouvements répétés qui provoquent des frottements, des frictions et diverses contraintes mécaniques. Les maladies systémiques, telles que la polyarthrite rhumatoïde et la goutte, sont d’autres facteurs susceptibles d’interférer avec la composition du liquide synovial dans les bourses séreuses. D’autres causes de bursite peuvent également être des infections bactériennes ou virales. Les autres causes sont les traumatismes, les accidents et les chutes, où une pression violente est exercée sur les bourses séreuses, provoquant une irritation ou une rupture. Enfin, d’autres causes de bursite peuvent être le vieillissement, ainsi que les travaux pénibles qui impliquent la répétition des mêmes mouvements pendant une longue période (comme chez les artisans, les musiciens, etc.).

Symptômes

Les principaux symptômes de la bursite sont une douleur dans la zone affectée, amplifiée par un mouvement ou une pression. Il peut également y avoir une rougeur, un gonflement et une ecchymose (ecchymose ou hématome) lorsque de petites quantités de sang sont présentes. Les éruptions cutanées peuvent être un autre symptôme de bursite. En cas d’infection ou de perte de sang importante, de la fièvre peut également apparaître.

Prévention

Il est essentiel d’agir avant l’apparition de la bursite pour prévenir la douleur aiguë. Agir sur ce type d’inflammation est également essentiel pour les patients qui ont déjà souffert de ce type d’inflammation et qui doivent la maîtriser pour éviter qu’elle ne se reproduise. L’une des choses à faire est d’éviter d’exercer une pression sur les coudes lorsqu’on s’appuie sur le bureau. Une autre mesure à utiliser, surtout lors de travaux répétés et lourds, consiste à utiliser des protections spécifiques, par exemple pour les genoux, et à ne pas oublier de plier les jambes lorsqu’on soulève un poids. Il est essentiel d’essayer d’éviter les efforts excessifs et les charges lourdes. En ce qui concerne l’exercice, il est essentiel d’échauffer ses muscles, d’essayer de courir sur des surfaces adaptées et d’entraîner son corps à l’équilibre et à une posture correcte. Le surpoids est également un facteur qu’il faut contrôler. Il serait souhaitable de ne pas garder la même position trop longtemps et d’éviter les mouvements répétés, les changements de posture et les mouvements.

Diagnostic

Un examen spécialisé permet d’identifier les symptômes du problème et, si nécessaire, de poser un diagnostic de bursite. Le diagnostic clinique peut être accompagné d’examens instrumentaux indiqués par le spécialiste (radiographie, échographie, résonance magnétique nucléaire, analyses sanguines, analyse du liquide synovial). Un diagnostic correct et rapide permet d’éviter les risques suivants : surinfection bactérienne, chronicité du tableau, ulcération, atteinte articulaire contiguë et/ou pauciarticulaire et étiologie systémique inconnue.

Soins et traitements

Le traitement de la bursite doit être défini en fonction du cas spécifique, en tenant compte de la gravité du tableau clinique et de la présence d’éventuelles complications. En fonction de la gravité du problème, si la bursite est légère, on peut appliquer une poche de glace sur la zone affectée et observer une période de repos. Pour réduire l’inflammation et la douleur, on peut prendre un médicament anti-inflammatoire ou appliquer des bandages de compression élastiques. Si le tableau clinique l’exige, une antibiothérapie ou une infiltration de corticostéroïdes peut être nécessaire. Dans les cas graves, une bursectomie chirurgicale peut être nécessaire.

La magnétothérapie est un moyen de traiter la bursite et d’obtenir un soulagement sans prendre de médicaments. Ceux-ci agissent sur l’inflammation et la douleur en utilisant des champs électromagnétiques. Les champs électromagnétiques LF à basse fréquence stimulent la régénération des tissus et ont un effet vascularisant et anti-inflammatoire. Les champs de haute fréquence HF ont un effet antalgique car ils agissent sur le système nerveux périphérique.

En savoir plus!


Les dispositifs médicaux de magnétothérapie sont indiqués pour le traitement de nombreuses maladies. En savoir plus